Hello, 

 

Petit Ego-trip, j'ai la joie de partager avec vous une grande fierté: mon premier portrait dans la presse, dans le numéro 105 de l'Aquarium à la Maison (numéro de Septembre-Octobre 2014). Whaaa!! Si on m'avait dit ça il y a quelques années, quand je débutais avec mes photos de poissons et mes envies de tout découvrir sur les fabuleux animaux du récif tropical!

Source: Externe

C'est la première fois que l'on m'interviewe en France, j'avoue, ça fait... bizarre! Autant, quand j'avais eu mon portrait aux US dans le RHM, ça me paraissait tellement loin que c'était assez abstrait, et je trouvais que c'était entre guillemet "justifié" de devoir présenter la ptite frenchie inconnue aux lecteurs de la rubrique que je tiens régulièrement dans ce mag. Mais là, quand j'ai été l'interviewée par Anne Royer, la journaliste de l'Aquarium à la Maison, ça m'a fait un petit choc... je trouvais ça bizarre d'être de l'autre côté du miroir, celle qui doit se dévoiler, alors que je suis d'habitude celle qui observe, ou qui pose des questions ;)

J'ai eu beaucoup de mal à communiquer, ça peut sembler difficile à croire car je suis quelqu'un de bavard et de jovial, mais j'ai eu du mal dans le sens où tout ce que je disais me semblait prétentieux... comment se présenter, comment faire passer la passion sans surjouer, sans paraitre être du genre "j'ai tout fait j'ai tout vu". Je me sentais horriblement vantarde! J'avais peur de lire la retranscription de l'entretien, peur d'avoir été "mal interpretée" et de donner une image que je n'aime pas. Ouf, j'ai reçu le mag et je trouve que ça va plutôt bien. La journaliste a été super fidèle à notre conversation, et j'apprécie beaucoup son ton, et ce qu'elle a mis en valeur. C'était un moment assez flippant pour moi, mais je remercie vraiment Michèle Corbihan la rédactrice en chef du magazine et Anne Royer pour ce portrait qu'elle m'ont offert. C'est une très belle vitrine pour moi, je trouve que c'est une chance hors du commun!

 

Et vous, si vous êtes lecteurs du magazine, qu'en avez-vous pensé?

Amicalement,

Sabine