Hello,

je vous propose ce matin quelques portraits de poissons, les photos ont été faites hier.


Le plus petit de mes anthias, le dominé:

Le second, la femelle dominante (il est intéressant de noter la différence de teinte de la barre violette sous l'oeil, ainsi qu'une seconde barre orange, plus prononcée au fur et à mesure qu'on grimpe dans la hiérarchie! je n'ai pas fait de photo du mâle, mais c'est très spectaculaire):

Le Centropyge bispinosa, magnifique sous flash, ses teintes bleues et violettes ressortent super bien! Sinon, dans le bac, sans flash frontal, il paraît très violet/noir. C's tun gaillard pas facile du tout à shooter, il est très discret et deteste l'appareil!

L'Amblygobius rainfordi, toujours pepère, en train de filtrer deci delà le sable...

Ma petite mandarine, très discrète, je ne la voit que quelques fois par jour. Ha comme mon Missoni me manque, lui qui etait si exhibitionniste! Mais bon, cette petite femelle est ravissante, tout de même!

Le Labroides dimidiatus. Quiconque en a dejà observé un sait à quel point ses poissons sont frenetiques... C'est un calvaire à photographier!! Du coup, j'aime le prendre en photo, car c'est un vrai challenge ;)

Le même, au travail. Même le faucon n'y resiste pas, lui qui est si associable normalement, il vient sur la vitre devant, là où officie le labre, pour une petite inspection.

Le Desjardinii est spectaculaire, passant en quelques secondes du noir au blanc en passant par des phases bleues, lorsque le labre le papouille. Il fait ainsi ressortir par contraste les différentes irregularités de sa peau, et les eventuels parasites.

Quelque fois, le labre s'immisce même dans ses ouïes, pour inspecter les branchies. C'est incroyable de voir le Desjardinii ouvrir en grand ses ouïes pour inciter le labre à aller voir dedans!

Enfin, pas un poisson pour finir, mais une de mes Lysmata debelius, que je trouve si belle avec sa livrée rouge et ses chaussettes blanches!

Je vous souhaite un bon dimanche! ;)

amic,

sabine