Hello,

J'ai diffusé dans le temps sur un forum la recette de soupe Paponne telle que je la pratique, depuis plus d'un an, sur mon bac.

Petite redite du post en question:

"Quand je fais de la purée Paponne, je suis sûre que tout le monde est content..."
Je pense que certains apprécieront, voilà donc la recette plus si secrète pour nourrir copieusement ses invertebrés. SPS, LSP, Mushrooms, Gorgones, crabes et crevettes, voire même poissons, tout le monde vous dira merci en déployant tentacules et polypes, pinces et bouches, et vous verrez rapidement le résultat aux belles couleurs et à la croissance accélérée des coraux...

Cette recette s'appelle recette Papone, ne me demandez pas pourquoi, elle vient d'Espagne, après avoir transité en Italie. Mais en Italie, certains recifalistes rajoutent des hormones de croissance (somatropine) à la préparation, chose que nous ne voulons surtout pas faire, n'est ce pas? Alors, passant par l'Espagne, elle y a perdu ses hormones et gagné en naturel.
Je l'ai adapté un peu en y ajoutant deci-delà quelques petites touches perso que je crois bénéfique aux coraux.
Je préviens qu'il faut un bon système d'épuration pour distribuer cette soupe, car elle est polluante. Ceux qui essaieront le font à leurs risques et périls, je précise que je ne fais pas le bureau des réclamations en cas de capotage de bac pour cause de pollution massive. Chacun doit être à même de pouvoir doser sa soupe selon les besoins de son bac. Ni trop, ni trop peu, tout un art...

Bon, passons à la recette.

Allez chez le poissonnier.
Là, vous achetez:
5 gambas crues (essayez de choisir celles qui ont des oeufs sous le ventre)
5 moules
3 huitres
5 coques

et eventuellement 1 petite poche d'oeufs de poisson frais

Un fois rentré, vous décortiquez tout cela et le versez dans un bol mixer. C'est encore mieux en vidant le contenu de la tête des gambas et en prelevant leurs oeufs, aussi.

En complément, on peut ajouter une bonne dose de Cyclop Eeze en paillette ou en poudre, des acides aminés et des vitamines si vous le souhaitez, des solutions riches en Omega trois comme le Selco ou le Food energizer de Fauna marin, de la spiruline en poudre ou en batonnets, etc... Il faut ensuite mixer, assez longtemps, jusqu'à ce que ce soit vraiment liquide, sans morceaux apparents, mais mixez par à coups, pas en continu, pour ne pas faire chauffer la préparation. Si c'est trop épais, versez un peu d'eau pour diluer. Cela doit faire de la texture comme du jus de fruit.

Vous prenez un bac à glaçon, et vous versez la mixture dans les alvéoles. Achetez un bac avec des tous petits cubes si vous avez un petit bac. Vous pouvez utiliser aussi les anciens conditionnement de bouffe surgelée.

Voilà. faites prendre dans le congelo.

Quand vous voulez servir un cube, vous le décongelez dans un demi verre d'eau du bac, et vous le versez dans l'eau quand tout est bien dégelé. Il faut arrêter l'écumeur pendant une heure, histoire de ne pas faire s'éliminer la soupe.

Après ce traitement, prévoyez de rester un peu chez vous en cas de débordement de la coupelle de l'écumeur, ça a tendance à un peu emballer la machine, toutes ses protéines dans l'eau... Perso, je dois vidanger au moins deux fois le bol de mon BBM200 (bol de 2l!), à chaque fois que j'en distribue!

Je distribue un cube, deux fois par mois. Je pense que cela nourrit aussi énormément la microfaune, le microbenthos présent dans les pierres, ce qui est un gros plus quand on a des poissons consommateurs de petites bêtes comme les mandarins ou des labres.

Le lendemain, vous pouvez verser deux verres de phytoplancton vivant dans le bac (ou plus ou moins, selon votre volume), cela participera à finir d'épurer la pollution engendrée.

Enfin, il semble préférable de ne pas faire trop de stock, la qualité nutritive des aliments s'altérant après trois mois de congélation, environ.

Voici quelques photos présentant les effets de la soupe sur le bac.
D'abord, quand on verse, c'est comme s'il neigeait sur les tropiques, lol!

 

 

grande photo LA

Ensuite, très rapidement, on repère les LPS qui s'ouvrent, les champignons qui se referment sur les morceaux, les crabes et crevettes qui deviennent fous, ainsi que les anthias, qui, planctophages naturels, adorent ce genre de mélange!

Voilà, voilà! J'espère que cette recette vous aura plu, et vous sera utile, si vous décidez de la tenter! amic, sabine